La coloc solidaire

Une colocation pour lutter contre l'isolement des personnes en situation de handicap à Villeurbanne.

C’est un appartement type T5 mis à disposition par le bailleur pour accueillir quatre bénéficiaires en situation de handicap physique. Le projet a pour ambition de permettre à des personnes isolées de s’intégrer dans un quartier et dans la vie associative, tout en répondant de manière non conventionnelle à un besoin de logement non conventionnel. C’est un projet social porté par Résol’Handicap, le réseau de solidarités de proximité d’APF France handicap dans le Rhône, et un projet immobilier porté par Est Métropole Habitat. L’appartement se situe rue Anatole France, à Villeurbanne, tout proche du quartier de Gratte-Ciel et du métro République.

Les candidatures ont été ouvertes à toutes les personnes jusqu’à 40 ans, en situation de handicap physique.
Au-delà de l’autonomie financière, nous n’avions pas définit de critère de ressource.
Nos quatre colocataires ont été sélectionnés, ils rejoindront leur appartement en mars 2021.

Téléchargez la plaquette de présentation.

Plus d’informations auprès de Vincent Plazy.

Signature Convention EMH APF France handicap colocation solidaire
Signature de la convention de partenariat entre Est Métropole Habitat et APF France handicap ©Est Métropole Habitat
Colocation solidaire Villeurbanne Anatole France APF France handicap Est Métropole Habitat première rencontre des colocataires
Les futurs colocataires de la résidence Anatole France à Villeurbanne © APF France handicap

La mise en place

Après de nombreuses rencontres, un appartement d’une surface habitable de 164 m² comprenant 4 chambres et 2 salles de bains est spécialement conçu pour accueillir quatre personnes à mobilité réduite. Cette configuration permet de conserver une vie privée avec des chambres autonomes tout en bénéficiant d’espaces de vie partagés.

Intérieur colocation.jfif

Les objectifs sont multiples :

  • Proposer un logement 100% accessible
  • S’inscrire dans le droit commun puisque les résidents auront un bail ordinaire, comme tout locataire
  • Inscrire ce logement dans la vie dynamique du quartier Gratte-Ciel à Villeurbanne
  • Permettre aux colocataires de s’inscrire peu à peu dans la vie collective avec un accompagnement sur-mesure d’APF France handicap pour favoriser leur participation sociale et les rendre acteur de leur citoyenneté.

Pour mener à bien la mission d’inclusion sociale, la délégation APF France Handicap de Villeurbanne a recruté une chargée de mission habitat inclusif pour qu’elle assure un rôle d’interface essentiel entre la délégation, les 4 bénéficiaires et les partenaires. Après l’emménagement, elle interviendra au sein du logement et à l’extérieur pour soutenir les jeunes dans leurs projets personnels en lien avec le quartier.

La colocation solidaire ouvrira finalement ses portes mi-juillet 2021 (retard dû à la crise sanitaire) et accueillera 4 jeunes en situation de handicap :

  • Chloé, 22 ans, étudiante en licence de Lettres Modernes sur Lyon. Elle vit actuellement chez ses parents en périphérie lyonnaise et est très contente de s’installer dans cette colocation qui lui donnera plus d’autonomie.
  • Laetitia, 29 ans, diplômée d’un master en politiques sociales. Elle vit actuellement chez ses parents dans un bourg de Haute-Savoie et voit son installation sur Lyon comme une opportunité de stimuler sa vie sociale par des activités et des rencontres.
  • Loïc, 24 ans, diplômé d’un CAP Agent de restauration, il travaille en cuisine dans un établissement. Il vit actuellement en appartement à Lyon et veut faire de la colocation un espace convivial, bienveillant et amical.
  • Soumia, 30 ans, diplômée d’une licence en commerce, elle vit dans un grand bourg de Haute-Savoie avec sa sœur. Elle a hâte de s’installer à Lyon pour découvrir la ville et trouver un emploi. Le déménagement sera un nouveau départ pour elle.

La subvention

Parce que l’aménagement d’un logement coûte cher, surtout quand il s’agit de meubles adaptés, la délégation APF France Handicap de Villeurbanne s’est engagée à financer l’équipement des parties communes de l’appartement : la pièce à vivre avec cuisine ouverte, les salles de bain et la buanderie.

Grâce à une subvention, nous pouvons financer une cuisine domotisée comprenant un plan de travail à hauteur variable motorisé, un évier avec siphon déporté et des rangements.

L’argent collecté grâce à un crowdfounding avec les petites pierres, aura pour objectif de compléter les équipements des pièces partagées :

  • de l’électro-ménagers comme deux frigos, un lave-vaisselle, une machine à laver et un sèche-linge ;
  • mais aussi des meubles comme une table à hauteur variable (car les fauteuils des futurs colocataires ont des hauteurs différentes) et des meubles de rangement pour les salles de bain qui ne prennent pas trop de place pour ne pas empêcher les déplacements ;
  • ou encore des ustensiles de cuisine adaptés et du petit électroménager pour simplifier la préparation des repas par les auxiliaires de vie.

Une enveloppe sera aussi réservée à la décoration car il est important de transformer le lieu de vie en un espace chaleureux où il fait bon vivre.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding ou « financement participatif » : faire appel à un grand nombre de personnes pour faire financer son projet.

Le principe du « tout ou rien » : les fonds d’un projet sont versés à l’association si et seulement si le projet atteint
son objectif de collecte. Dans le cas inverse, les donateurs sont remboursés.

Les petites pierres

Les petites pierres est une plateforme de crowdfunding solidaire qui double les dons pour des projets d’intérêt général portés par des associations, des fondations, des ONG…

Chez eux, les dons sont doublés : un don de 5€ d’un donateur pour un projet, c’est finalement 10€ reversés à une association. De plus, aucune commission n’est prélevée, tous les dons sont reversé à l’association.

Les dons sont également défiscalisés : selon le régime fiscal actuellement en vigueur, les dons effectués par les particuliers ou les, entreprises au profit des Fonds de dotation œuvrant dans le domaine du logement et de l’aide aux personnes défavorisées ouvrent droit au régime fiscal du mécénat.
Pour un particulier son don fait l’objet d’une déduction fiscale de 75 dans la limite de 537. Au delà, la réduction d’impôt est de 66 dans la limite de 20 de son revenu imposable.
Pour une entreprise son don fait l’objet d’une déduction fiscale de 60 dans la limite de 5 de son chiffre d’affaire.